LE JOURNAL.AFRICA
ENVIRONNEMENT SOCIETE

Bujumbura: les ordures jonchent sur les rives de la rivière Nyabagere

La rivière Nyabagera à Bujumbura

Située au nord de la Mairie de Bujumbura, la rivière Nyabagere est l’une des choses qui caractérisent la commune Ntahangwa. Cette rivière étant canalisée, elle est parsemée d’immondices malgré la présence des associations d’évacuation des ordures. La population environnante craint non seulement la dégradation de l’environnement, mais aussi l’apparition des maladies infectieuses.

La population de la commune Ntahangwa se lamente des détritus éjectés au bord de la rivière Nyabagera.  Cette rivière qui inondait parfois les maisons pendant la période de pluie, était canalisée et assainie grâce à l’aide financière de la Banque mondiale.

Malgré sa canalisation et son assainissement, le constant en est qu’elle est toujours couverte d’immondices. Se confiant au Le Journal.Africa, la population de la zone Kamenge déplore le jet des ordures ménagères dans la rivière alors que les camions chargés de les évacuer passent chaque  fin du mois. 

« Des personnes inconnues jettent pendant la nuit leurs détritus ménagers», renseigne Rahma Munezero, habitante de la zone Kamenge vivant à la rive de la rivière Nyabagere.

Ernest Niyonzima, administrateur de la commune Ntahangwa, affirme que les associations chargées de collecte des ordures sensibilisent la population pour en découdre avec cette attitude.  

En octobre 2017, la Mairie de Bujumbura avait confié les travaux de collecte des déchets ménagers à la compagnie de nettoyage de Bujumbura (Burundi Cleaning Campany [BCCO]). Cette société a remplacé plusieurs d’autres associations et sociétés privées qui se sont succédé sans succès.

A lire : Burkina Faso: donner une seconde vie aux sacs plastiques pour protéger l’environnement

La population craint d’attraper les maladies infectieuses

Les habitants vivant aux alentours de la rivière Nyabagere craignent l’apparition des maladies infectieuses. « Nos enfants risquent d’attraper les maladies. Et surtout comme nous commençons la période pluvieuse, cela va être pire», se lamente Liberata Nshimirimana, habitante de la zone Kamenge qui portait un enfant au dos. 

La population de la commune Ntahangwa appelle le gouvernement de s’impliquer sérieusement afin de trouver une solution durable. « Vaut mieux prévenir  que guérir. Il faudrait  que le gouvernement prenne des mesures  strictes», insiste Rahma Munezero. Liberata Nshimirimana demande la sécurisation de la rivière Nyabagere. Et punir les coupables, dit Rahma Munezero.

Le gouvernement du Burundi prévoit la mise en place des poubelles publiques dans les communes de la Mairie de Bujumbura. L’administrateur  de la commune Ntahangwa, M.Niyonzima appelle les opérateurs économiques et toute autre personne à contribuer pour la réalisation de ce programme.

A lire aussi : La science a parlé, nous devons garder le pied sur la pédale environnementale

Chris Golden Irambona

Articles similaires

Coronavirus : arrêt de toutes les activités dans les agences de transport Matadi-Kinshasa

OKAPI CONGO

« Je ne voulais pas mourir » : Pourquoi les Russes utilisent-elles du maquillage sanglant pour lutter contre la violence domestique ?

BBC AFRIQUE

La montée des eaux du lac Tanganyika inquiète le Burundi

LE JOURNAL.AFRICA
%d blogueurs aiment cette page :