LE JOURNAL.AFRICA
DEVELOPPEMENT

Botswana: Un million de dollars pour Mega Solar

Mega Solar au Botswana
Le Fond pour l’énergie durable en Afrique (SEFA) a approuvé une subvention d’un million de dollars pour faciliter la transition du Botswana vers les énergies propres. Ce projet d’assistance technique permettra au gouvernement botswanais, par l’initiative Mega Solar,  de combler d’importantes lacunes dans les cadres politiques, réglementaires et juridiques, identifiées par la plateforme d’investissement collaboratif d’“Africa Energy Market Place (AEMP)”. 

Cette subvention appuiera la planification à moindre coût de la réduction des effets néfastes sur l’environnement. Elle encourage une participation accrue du secteur privé investissant dans la production d’énergie renouvelable. Ce projet devrait également produire un code de réseau national, une étude sur le coût du service de l’électricité (Coss) et un cadre d’octroi de licences pour réglementer les activités du secteur de l’électricité. 

Le projet « contribuera à la mise en place d’éléments fondamentaux pour la transition énergétique du Botswana », comme souligné par Daniel Schroth, directeur a.i du département des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique à la Banque Africaine de Développement (BAD).

Acheminement vers le plan intégré des ressources

Grâce à ce financement, le Botswana compte mettre en œuvre le premier plan intégré des ressources (IRP). Ainsi, favoriser des investissements dans de nouvelles capacités de production d’énergie solaire, photovoltaïque et éolienne, pouvant atteindre au moins 150 MW d’ici à 2030.

Le Botswana, étant un pays pauvre en eau, sa potentialité électrique repose sur l’énergie solaire pouvant produire 2100 kwh/m²/jour. Pourtant, ce potentiel solaire n’est pas suffisamment exploité. Les installations actuelles ne peuvent produire plus d’1, 3 MW.

70% de la population botswanaise (environ 2,5 millions d’habitants) ont accès à l’électricité. Chaque année, la demande s’élève à hauteur de 4%, selon les chiffres d’AEMP.

A lire : Burundi : Exploiter le secteur minier, une urgence pour le développement économique.

D’un long processus vers un grand pas en avant

« Le processus pour obtenir cette subvention de la BAD a été long », indique Duncan Morotsi, directeur des opérations de l’autorité de régulation de l’énergie du Botswana (BERA). « La BERA a tout mis en œuvre pour obtenir cette assistance », se félicite le directeur en poussant un ouf de soulagement.

« Cette approbation de la subvention est un grand pas en avant dans la poursuite des efforts de l’autorité de régulation, pour promouvoir les producteurs indépendants d’électricité, les sources d’énergies renouvelables et les tarifs reflétant les coûts au Botswana », se réjouit Morotsi. 

Mega Solar est un partenariat entre les gouvernements de la Namibie et du Botswana. Entre autres, Mega solar devrait générer jusqu’à cinq gigawatts d’énergie solaire et éviter environ 6,5 millions de tonnes de CO2 par an.  C’est une initiative qui prône le passage de la dépendance aux combustibles fossiles à l’énergie propre.

A lire aussi : UNE AIDE D’UN MILLION DE DOLLARS POUR SOUTENIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DU BOTSWANA

Eric Niyoyitungira

Articles similaires

RDC : deux organisations non gouvernementales dénoncent l’opacité du projet d’électrification Inga 3

OKAPI CONGO

Afrique : 9 pays les plus performants dans la réglementation de l’électricité

LE JOURNAL.AFRICA

Barrage de la Renaissance: nouvel échec des négociations

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :