LE JOURNAL.AFRICA
SPORTS

Benjamin Halu, un jeune congolais dans le sérail du football professionnel

Né avec une infirmité des bras, à 9 ans Benjamin Halu se retrouve dans le sérail du football professionnel. Malgré ce handicap, cela  n’a pas freiné son rêve de footballeur. Découvert dans les rues de Kinshasa par le Centre de formation Ujana, Benjamin émerveille déjà le monde du ballon rond.

Dès sa naissance, la famille a remarqué son infirmité.  Ses parents ont voulu trouver une solution adéquate sur son état physique en vain. On l’a amené d’abord au Kenya, puis en Inde  pour le soigner, mais rien n’a marché. L’espoir de la famille est tombé en berne.  Benjamin a pris les choses en main pour redorer son existence en jouant au football,  témoigne  Pamela Halu, la sœur aînée de Benjamin. 

Certaines personnes éprouvent de la pitié pour lui avec un regard timide vu son état de santé. Cela ne semble pas inquiéter ce jeune homme ambitieux voulant à tout prix concrétiser ses rêves. Actuellement, le jeune Benjamin Halu évolue au poste de milieu offensif au Centre de formation Ujana à Kinshasa, indique son entraineur. Il a été sacré meilleur joueur de la catégorie U9 de la saison 2020-2021, indique son brevet du meilleur joueur. 

Ses coéquipiers de l’équipe ont facilité son intégration avec l’aide de son entraîneur. « Ce qui enchante un enfant, c’est le bonheur dans lequel il baigne. Si vous souhaitez son bien-être, travaillez donc à le rendre heureux », souligne Ujana à travers une publication sur sa page Facebook. 

 « Il y a un signe qui ne trompe pas. Quand mes partenaires à l’entraînement m’encouragent et  me cadrent, c’est un signe que j’admire et pensent que j’ai la mentalité d’un guerrier sur terrain » a témoigné Benjamin Halu.

Benjamin Halu voit ses rêves se concrétiser 

Ses performances évoluent du jour au lendemain, ses rêves passent au vert. Plus les jours avancent, plus il devient célèbre. « J’ai vu lors de notre dernière finale tout le monde m’encourageait et ça m’a motivé, et je suis parvenu à égaliser un but sur coup franc. À la fin du match j’ai fondu en larmes de joie», a dit le jeune Halu après le match final contre une autre équipe de ce centre.

Les parents qui ont des enfants ayant le même handicap que Benjamin doivent prendre exemple sur lui. Et accompagner leurs enfants à concrétiser leurs rêves. « Mes parents m’ont soutenu dans ma lutte pour que je réalise mes rêves. Ils n’ont jamais baissé les bras sur ma situation physique»,  a-t-il témoigné.

Jordan Ntambwe Ngoy 

Articles similaires

UEFA: Ceferin réélu pour 4 ans par acclamation

FOOTBALL FR

Paris écrase Montpellier sur le tard

FOOTBALL FR

Messi, le PSG peut y croire

FOOTBALL FR
%d blogueurs aiment cette page :