LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

Déplacement forcé de populations au Burkina

Des individus armés ont donné un ultimatum qui a expiré jeudi, aux populations de Tongomael (nord-Burkina) pour qu’elles quittent leur localité.

L’injonction a été donnée lors d’une irruption mardi d’hommes armés dans cette localité.

Un témoin a indiqué qu’ils ont regroupé les populations, prêché, avant de les sommer de quitter Tongomael sous 72 heures.

Tongomael, une commune située à une vingtaine de kilomètre de Djibo dans le nord du pays s’est vidée de ses habitants après l’ultimatum des assaillants.

Manifestation contre les attaques terroristes au Burkina

18 morts suite à la consommation d’aliments contaminés aux pesticides au Burkina Faso

Selon le correspondant de la BBC, l’information a été confirmée par les autorités locales qui parlent des populations qui ont quitté le village.

L’ultimatum a expiré jeudi mais les tentatives du correspondant de BBC Afrique d’avoir une réaction officielle n’ont pas eu de suite.

Articles similaires

Insécurité à Mambasa : le député Kambale demande au gouvernement des mesures urgentes

OKAPI CONGO

Gambie: la mission Ecomig prolongée

RFI AFRIQUE

Nord-Kivu : la police met en garde contre les manifestants violents

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :