LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Tanzanie – Magufuli : « vous avez fait un excellent travail en les bastonnant »

Le président tanzanien John Magufuli a félicité un haut responsable d’une région de son pays d’avoir battu des élèves du secondaire. Ces derniers sont accusés d’avoir mis le feu dans leurs dortoirs.

Une vidéo, largement partagée, montre le commissaire régional, Albert Chalamila, passer à tabac un groupe d’étudiants allongés sur le ventre sous le regard de leurs camarades.

Lire aussi:

Un garçon de 9 ans « tué pour n’avoir pas fait ses devoirs  »

Tanzanie: un étudiant tabassé par des enseignants

Ces actes avaient par le passé, valu à M. Chalamila les critiques du ministre d’état Suleman Jafo qui estimait que « seuls les chefs d’établissement étaient autorisés à pratiquer des châtiments corporels. »

Mais le président Magufuli, qui est réputé pour ses sorties peu mesurée, a appelé à un changement de la loi sur les châtiments corporels afin qu’elle puisse être appliquée par tous les enseignants.

Il souhaite, en plus, un assouplissement des règles sur le moment opportun pour donner cette correction à un élève. Aujourd’hui, la loi dit que les chefs d’établissement doivent avoir une raison valable d’administrer cette punition et ne pas dépasser 4 coups.

Lire aussi:

Zimbabwe: interdiction des punitions corporelles sur les enfants

Les adeptes des châtiments corporels en Tanzanie sont de moins en moins nombreux, même les chefs d’établissement sont découragés de recourir à cette forme de punition.

Le Président tanzanien a rejeté les arguments de ceux qui disent que punir physiquement les étudiants est une violation de leurs droits fondamentaux:

« J’ai parlé au commissaire régional de Mbeya (M. Chalamila) et je lui ai dit: vous avez fait un excellent travail en les bastonnant ».

« Il aurait dû les harceler encore plus. Ceux qui défendent les droits de l’homme doivent payer pour les dortoirs – ces bâtiments ont été construits grâce aux contributions des parents pauvres », a déclaré le Président.

En plus de la punition corporelle, les élèves ont été renvoyés de l’établissement.

Au sujet des punitions corporelles, regardez aussi:

La Haute Cour de Harare a interdit les châtiments corporels contre les enfants

Articles similaires

Leave a Comment

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commencer un échange
Besoin d'aide?
Bonjour!

Pouvons-nous vous aider?
Powered by