AFRIQUE

Démission du président du Conseil constitutionnel d’Algérie

Tayib Belaiz, Copyright de l’image Google
Image caption Tayib Belaiz,

Tayib Belaiz, qui a rendu sa démission, était chargé de conduire le processus d’élaboration d’une nouvelle Constitution, l’un des points clés de la transition politique après la démission du président Abdelaziz Bouteflika.

Les manifestants continuent de réclamer l’éloignement du pouvoir des généraux, des hommes d’affaires et des militants du parti de M. Bouteflika.

Tayib Belaiz fait partie des principales figures du régime visées par les contestataires, selon les médias locaux.

Ce fidèle du président Abdelaziz Bouteflika a annoncé au Conseil constitutionnel avoir présenté sa démission au chef de l’Etat par intérim Abdelkader Bensalah, selon la télévision d’Etat algérienne.

Related posts

Mauvais présage en Libye, les armes continuent d’affluer

VOA AFRIQUE

Pourquoi le bras de fer entre Huawei et Google inquiète l’Afrique

BBC AFRIQUE

Malawi: la justice suspend l’annonce des résultats des élections

RFI AFRIQUE

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Lire la suite