LE JOURNAL.AFRICA
AFRIQUE

Au Soudan, les militaires disent avoir pris le pouvoir

Copyright de l’image Getty Images

Image caption Le président Omar El-Bashir a été déstitué et arrêté.

Le ministre de la défense du Soudan a annoncé à la télévision nationale la destitution et la détention en lieu sûr du chef de l’Etat Omar El-Bashir qui dirige le pays depuis près de 30 ans.

Cette décision tombe après quatre mois de manifestation contre le régime Soudanais.

Le Général Awad Mohamed Ahmed Ibn Auf a aussi annoncé que l’armée supervisera un gouvernement de transition de deux ans qui seront suivis par des élections.

Le pays observera un mois de couvre-feu et toutes les frontières seront fermées jusqu’à nouvel ordre et le bureau du premier ministre et le parlement ont été dissouts.

Lire aussi:

Depuis le 19 décembre, des centaines de milliers de Soudanais sont descendus dans la rue pour participer à des manifestations, suscitées au départ par l’augmentation du prix, multiplié par trois.

Cette nouvelle est en train d’être mise à jour. Veuillez rafraîchir la page pour avoir les derniers développements.

Articles similaires

Afrique du Sud: un budget 2020 dans un contexte de crise économique

RFI AFRIQUE

Algérie: le procès de l’ex-chef de la police révèle un véritable système de corruption

RFI AFRIQUE

Coronavirus: la China Southern Airlines atterrit à Nairobi, colère et inquiétude au Kenya

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :