• Home
  • AFRIQUE
  • Au Sénégal 5 ans de travaux forcés requis contre un étudiant
AFRIQUE

Au Sénégal 5 ans de travaux forcés requis contre un étudiant

Au Sénégal 5 ans de travaux forcés requis pour un étudiant Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une vue du palais de justice de Dakar au Sénégal. ( Photo d’illustration)

Le jeune étudiant sénégalais Saer Kébé, incarcéré depuis plus de 3 ans pour apologie du terrorisme risque 5 ans de travaux forcés.

C’est la peine qui a été requise par le parquet à son encontre et le jugement sera rendu le 10 avril.

Le garçon qui était en classe de terminale au moment des faits, est poursuivi pour avoir posté en 2015 un message menaçant sur la page Facebook de l’ambassade américaine au Sénégal.

Selon le parquet, en postant des menaces d’attentat sur la page Facebook de l’Ambassade des Etats-Unis, Saër Kébé a posé des actes prouvant qu’il veut s’en prendre à leurs intérêts au Sénégal.

Par conséquent poursuit-il, l’acte de terrorisme par menace est établi et que le jeune élève est coupable d’apologie du terrorisme.

Devant la barre, Saer Kébé a tenté d’expliquer ce qui l’avait poussé à publier un tel commentaire.

Il dit qu’en préparant un exposé il découvert sur Internet des images de “femmes et d’enfants tués de façon atroce dans la bande de Gaza par l’armée israélienne “.

Cela l’avait troublé, dit-il, et l’a poussé à publier les commentaires incriminés pour dénoncer le soutien américain à Israël.

“Les commentaires, je les ai faits par ignorance”, plaide-t-il.

Le parquet semble ne pas avoir été convaincu, puisqu’il a requis une peine de 5 ans de travaux forcés.

Les avocats de la défense ont plaidé la relaxe au bénéfice du doute.

Related posts

Salon de l’agriculture: les producteurs africains en quête de partenaires

RFI AFRIQUE

Une militante des droits de l’homme retrouvée morte au Kenya

BBC AFRIQUE

RDC: mouvements sociaux dans certains médias congolais

RFI AFRIQUE

Leave a Comment