LE JOURNAL.AFRICA
DIPLOMATIE SÉCURITÉ

AGOA : pourquoi l’écartement du Mali de l’Ethiopie et de la Guinée par la Maison blanche ?

Biden et AGOA
President Joe Biden speaks during an event about the "Global Methane Pledge" at the COP26 U.N. Climate Summit, Tuesday, Nov. 2, 2021, in Glasgow, Scotland. (AP Photo/Evan Vucci)
La Maison blanche dénonce des violations brutales des droits de l’homme internationalement reconnues ainsi que l’absence de pluralisme politique et le respect de l’État de droit dans ces pays africains. De ce fait, la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA)  prendra fin pour les trois pays d’ici le 1er janvier 2022.

Durant le dernier  Congrès  le patron de la Maison Blanche Joe Biden avertit les parlementaires américains qu’il a intention d’exclure l’Éthiopie, la Guinée et le Mali de l’AGOA. La loi sur la croissance et les opportunités en Afrique(AGOA) constitue une pierre angulaire des relations commerciales des Etats Unis avec l’Afrique dans les domaines  du commerce et de l’Investissement.

Des précisions de bavures ou des exactions sur  chaque pays

Pour l’Éthiopie, où la rébellion au Tigré est sévèrement réprimée dans le sang, le président américain dénonce des violations brutales des droits de l’homme . 

En Guinée, M. Joe Biden reproché aux autorités de Conakry de faire fi et de ne pas garantir l’État de droit et le pluralisme politique.

L’absence de pluralisme et de respect de l’État de droit est également évoquée pour le cas du Mali, qui ne s’occupe pas selon la Maison Blanche des violations des droits de l’homme sur son territoire. À cela s’ajoute aussi pour les autorités de Bamako le non-respect des droits des travailleurs .

A lire : Sud-Kivu : les enseignants des écoles publiques suspendent leur grève après un mois de malaise

Qu’est-ce qu’on peut savoir sur l’AGOA?

Lancé au début des années 2000 sous la présidence de Bill Clinton, l’AGOA exempte la plupart des exportations des pays africains de frais de douane américains. En contrepartie, les pays concernés  doivent améliorer leurs réglementations en matière de droits humains et de conditions de travail. Cette loi accorde un traitement hors taxe à presque tous les produits exportés par les pays bénéficiaires de l’Afrique subsaharienne(SSA) vers les Etats-Unis. L’AGOA fournit à ces pays bénéficiaires l’accès le plus libéral au marché américain.

La liste des pays bénéficiaires est révisée tous les ans et l’Éthiopie, la Guinée et le Mali doivent en être exclus dès le 1er janvier prochain. La Maison Blanche précise qu’elle va continuer à évaluer les éventuels progrès faits sur ses sujets de préoccupation. Précisons que près de 40 pays ,y compris le Burundi, AGOA.

A lire aussi : Washington suspend les avantages commerciaux accordés à l’Éthiopie, à la Guinée et au Mali

Blandon Uwamahoro

Articles similaires

Au moins 8 militaires tués dans l’attaque contre un poste de l’armée burundaise

RFI AFRIQUE

Bissau: saisie record de près de 2 tonnes de cocaïne

BBC AFRIQUE

Kwilu : un député dénonce la présence « non justifiée » des militaires à Pay Kongila

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :